Information santé : H1N1

Depuis le premier janvier 2016, plus de 4 000 cas de grippe ont été recensés dans tout le Brésil. Il s’agit du plus grand nombre d’atteintes sur un seul semestre depuis 2010.

Pour ces motifs, les autorités brésiliennes ont lancé une campagne publique de vaccination en avril pour les personnes les plus vulnérables et le personnel de santé. Cette opération a pris fin le 30 mai dernier. Les doses de vaccin administrées sont adaptées à la lutte contre plusieurs types d’influenza : H1N1, H3N2 et B.

Malgré la décrue constatée ces dernières semaines et bien que cette campagne de vaccination ait théoriquement pris fin, il est toujours possible de se faire vacciner dans les centres de santé ou le réseau privé. Nous ne pouvons que recommander aux personnes appartenant aux groupes à risques (cf. infra) de faire procéder à cette vaccination, si elles ne l’ont pas déjà reçue.

Dès l’apparition de signes avant-coureurs : état fébrile, maux de tête, douleurs articulaires, sudation, il convient de prendre contact avec un médecin, un dispensaire, un centre de santé ou un hôpital de proximité, afin que les symptômes soient identifiés et, le cas échéant, confirmés.

Cette forme de grippe peut déboucher dans certains cas sur un syndrome respiratoire grave. La prudence justifie un examen préalable. Tous les âges sont concernés, en particulier enfants, adolescents, personnes âgées et personnes souffrant de maladies chroniques.

La vigilance doit être de règle pour l’entourage et pour soi. Il convient de toujours suivre les indications données par les autorités sanitaires de santé publique et de s’informer sur l’évolution de la maladie auprès de supports fiables.

Enfin, l’hygiène corporelle et notamment le nettoyage régulier des mains, de préférence avec une solution hydro-alcoolique, est toujours d’actualité.

Lien utile = site du Ministère brésilien de la santé : portalsaude.saude.gov.br.

publié le 24/06/2016

haut de la page